Union Inter-régionale des Lieux à Vivre

Association MAS DE CARLES

Préfecture du Gard le 26 mars 1981

N° Déclaration en préfecture : W84206444 (Vaucluse)      

140 chemin de la Garenne, 30400 Villeneuve lez Avignon.

Tel : 04 90 25 32 53.

Courriel : info@masdecarles.org

Site internet : masdecarles.org

Joël AYMARD

Ferme agricole BIO : élevage caprin, fromagerie, maraichage, poulets de chair, arboriculture, apiculture.

Un chantier d’insertion sur l’activité de la ferme (12 postes salariés en insertion).

46 places : 30 places lieux à vivre, 13 places pension de famille, 3 places en urgence

Accueil d’hommes / femmes seul(es)s, en chambres individuelles.

Procédure d’admission via le SIAO du Gard.

Le Mas de Carles vient de finir une réhabilitation de ses bâtiments d’hébergement.

Chaque logement est équipé d’une salle de bain-wc et d’un coin cuisine.

Quatre places sont en mobilhomes autonomes.

2 postes d’éducateurs et 1 poste Hote de Pension de Famille . L’accompagnent des résidents par 3 encadrants techniques + 2 animateurs socioéducatifs pour l’animation et les veilles

L’accompagnement des résidents dans l’activité est réalisé par deux encadrant techniques.

Les résidents sont formés aux activités avec la possibilité de passer une VAE.

Un livret de compétences permet l’évaluation des résidents pour chaque activité proposée.

Subventions DDETS, conseil départemental Vaucluse, Conseil départemental Gard, villes d’Avignon et de Villeneuve les Avignon

70 bénévoles interviennent dans les activités de l’association, dont 30 de manière régulière.

Une réunion communautaire tous les jeudis, réunions en petit groupes « dialogues de Carles » 3 fois par an.

Gestion autonome par les résidents d’une partie de l’activité agricole. Ils représentent l’association dans les manifestations locales (marchés, foires BIO, syndicats professionnels…), ils sont les guides « officiels » pour animer les visites de la propriété pour les groupes de passage.

Chaque résident peut bénéficier d’un soutien financier, d’abord s’il n’a pas de ressources pour les besoins basiques (déplacement, produits d’hygiène, loisirs), pour l’accès à des formations, pour l’accès à des soins spécialisés ou de dépassement d’honoraires, le financement d’honoraire dans des cas de procédures juridiques et d’accès au droit.

Le soutien à l’accès aux loisirs et à la culture.

  • 55 % de subventions publiques,
  • 10 % recettes d’activités,
  • 5% participation des résidents,
  • 15 % dons privés,
  • 15 % transfert de charges (contrats aidés, formation).