Union Inter-régionale des Lieux à Vivre

Association LA GERBE

Association crée le 22/06/1988. Siège social : ZAC du Petit Parc, 13 rue des Fontenelles, 78920 Ecquevilly. Statuts modifiés le 04/12/2012 (association n°W781003766). Gestion d’un chantier d’insertion par l’humanitaire et d’une ressourcerie dans les Yvelines.

Ouverture à Lézan (Gard) d’un gîte d’accueil social le 1er juillet 2000 et d’une pension de famille sociale le 1er décembre 2012. Reconnaissance de l’Espace de Vie Sociale depuis le 1er juillet 2015.

Claris, 62 chemin de Sauve, 30350 Lézan. Tél/Fax : 04 66 92 01 08. claris@lagerbe.org

Site et Blog : www.lagerbe-lezan.org           

Facebook : www.facebook.com/Fermeclaris

Président : Philippe Fournier. Conseil d’établissement de 8 membres bénévoles. Direction : Martine Fournier & Sara Poungoué.

–          Hébergement : femmes seules ou avec enfants (sous convention). Spécificité pour l’hébergement et l’accompagnement de femmes victimes de violences.

–          Logement en pension de famille pour personnes (hommes ou femmes) démunies et souffrant d’isolement social.

–          Accueil temporaire : séjours de ressourcement ou vacanciers en tourisme solidaire.

Nombre de places : 20 à 25.

6 places hébergement d’urgence. 2 places de stabilisation. 3 places ALT simple. 7 appartements (9 places) en pension de famille. 1 hébergement ressourcement. 1 appartement de tourisme solidaire.

Modalités d’hébergement :

– Les résidents sont adressés par des travailleurs sociaux ou par le dispositif SIAO ou par le 115.

– L’hébergement social a lieu dans un mas rénové en cœur de village comprenant 1 T2, 2 T1’, une chambre et des espaces de vie commune (salon TV, internet, pièce à vivre, jardin, terrasse). S’y ajoute un T3 dans une maison entourée d’un jardin, à 5 min. à pied.

– La pension est dans une maison voisine (ayant fait l’objet de rénovation énergétique) offrant 7 appartements T1bis (dont 2 avec une pièce à vivre et une chambre), un appartement de tourisme, un studio visiteur, des espaces partagés (tisanerie, pièce à vivre, buanderie, cour).

– Les lieux répondent aux normes de sécurité et d’hygiène et l’établissement dispose du document unique d’évaluation des risques professionnels.

Equipe de 7 professionnels permanents (direction, conseillère en économie sociale, conseillère familiale, maitresses de maison) représentant 4.8 ETP (équivalent temps plein), dont 2.5 ETP sur l’hébergement, 1.0 sur la pension et 1.3 sur l’espace de vie sociale (ouvert aux deux maisons et aux habitants du village). Accompagnement pour le recouvrement des droits (juridique, santé, allocations, relogement…), soutien à la parentalité. Partenariat avec assistantes sociales de secteur, qui restent référentes des situations. Groupe de parole animé par un psychothérapeute externe, qui assure également des entretiens mères-enfants.

– DDCS du Gard (21/12/15, 5 ans renouvelables) : agrément d’ingénierie sociale, technique, et financière ; agrément de gestion locative sociale. Convention annuelle ALT (DDCS-CAF).

– Convention Préfecture du Gard pour l’hébergement des femmes victimes de violence.

– Ministère du Logement (08/06/2012) : agrément de maîtrise d’ouvrage d’insertion (Gard).

– Conseil Départemental du Gard (01/07/2016, pour 3 ans) : convention de partenariat de protection de l’enfance (prise en charge pour l’accueil des femmes enceintes ou avec enfants).

– CSAPA Les Capitelles (Nîmes) : partenariat hébergement et accompagnement éducatif de mères en situation d’addiction (06/01/2014, tacite reconduction).

– Adhérent à la Banque Alimentaire (fourniture de denrées alimentaires), membre des réseaux REAAP (parentalité), CLAS (soutien scolaire), RESEDA (Santé Vie Sociale du Bassin Alésien), membre de la Fédération de l’Entraide Protestante.

Partenariats : municipalité, école, crèche, centre de loisirs de Lézan ; CMP/CMS de proximité ; UDAF.

Le bénévolat concerne 33 personnes (environ 3 ETP), qui animent des ateliers, assurent des permanences de week-ends et aident au montage de projets. Plusieurs habitants du village manifestent une solidarité concrète : dons en nature (habits, meubles, légumes), mise à disposition de terrains agricoles permettant jardinage ou cueillettes.

Vie semi-communautaire.

Côté hébergement, chacune donne une contribution financière selon ses ressources (base 80€/mois si RSA). Toutes participent aux tâches communes (entretien, ménage, cuisine) et prennent à tour de rôle la responsabilité de l’accueil des ateliers. Celles qui sont sans ressources sont logées, nourries et accompagnées gratuitement à leurs rendez-vous. Des mesures de secours peuvent être accordées pour des demandes particulières. Les résidentes reçoivent le livret d’accueil et le contrat de séjour à l’arrivée et participent au conseil de maison hebdomadaire.

Côté pension de famille la structure touche l’APL et les résidents payent la différence avec la redevance (de 31 à 139 € selon les situations). Ils entretiennent les lieux en état. Les résidents adhèrent à une charte de vie qu’ils peuvent faire évoluer à travers les réunions de maison régulières.

Activités

L’Espace de Vie Sociale (EVS) propose un ensemble d’ateliers de développement personnel, de recréation du lien social et de citoyenneté, ouverts aux résidents et aux villageois. Ils sont orientés dans plusieurs directions : Créativité (poterie, couture, écriture, musique), Solidarité (journée citoyenne, tri sélectif, aide aux déménagements, petit entretien des bâtiments et jardin, cueillettes, confitures), Activités productives (repas des voisins, brocante, appartement de tourisme solidaire), Autonomie (gestion de budget, parentalité, sorties culturelles). Les mères sont invitées à entrer dans une vraie démarche éducative auprès de leurs enfants : ateliers de parentalité basés sur le jeu et l’éducation non-violente, activités d’éveil, environnement riche en découvertes.

Le Conseil de L’EVS se réunit deux fois par an et associe salariés, bénévoles, résidents du Lieu à Vivre et villageois. Ensemble ils décident des activités à mettre en place et des orientations à prendre.

en 2016 la répartition était la suivante : Subventions (CAF, DDCS, C. Dép., mairie) : 49 %. Contributions volontaires (bénévolat, dons ou contributions en nature) : 37%. Participation des résidents : 7 %. Remboursement de formation & transfert de charges : 4%. Activités productives : 3%.